EL DESARROLLO DE LA CIVILIZACIÓN VENIDERA

Le metteur en scene argentin Daniel Veronese aborde librement les grands textes du repertoire en les readaptant, les situant dans notre epoque. Assiste de sa troupe de comediens, il s’applique a dessiner les traits principaux des caracteres des personnages. Il en resulte un theatre vif, cisele et enleve, qui donne une lecture resolument neuve des classiques.
En adaptant deux des grandes ?uvres d’Henrik Ibsen, il choisit de parler de deux destins de femmes oppressees par leur milieu familial et social. Chacune a sa facon refusera de se resigner et de se plier aux codes de la societe, quitte a subir le destin le plus tragique.
Nora de la ≪ Maison de poupee ≫ est une femme jeune, d’apparence insouciante, dont le mari grimpe dans l’echelle sociale. Celui-ci la considere comme une enfant faisant partie de sa panoplie d’hommes qui a reussi. Par amour et devouement pour lui, elle commet quelques maladresses dont elle est sure qu’il ne lui tiendra pas rigueur. Mais elle decouvre que sa reputation professionnelle est plus importante que son amour pour elle, ce qui la rend lucide et determinee a ne plus accepter ce statut de poupee ecervelee.

Daniel Veronese
Daniel Veronese (Buenos Aires, 1955) auteur, metteur en scene, scenographe, a commence sa carriere comme acteur et marionnettiste. Membre fondateur du Periferico de Objetos, groupe phare du nouveau theatre argentin, cree, en 1989, avec Ana Alvarado et Emilio Garcia Wehbi, il mene un travail d’experimentation sur l’integration des acteurs et des objets dans El Hombre de Arena (1982), Maquina Hamlet (1995), Zooedipous (1998), El Suicidio, Apocrifo1 (2002), Manifiesto de ninos (2005). Independamment du groupe, il realise de nombreux spectacles comme auteur et metteur en scene, fondant son travail sur les acteurs et la recherche de synthese dans une economie des effets : Mujeres Sonaron Caballos (2001), Un hombre que se ahoga, adaptation des Trois s?urs, de Tchekhov (2004), Espia a una mujer que se mata, adaptation de Oncle Vania, de Tchekhov (2006), El desarrollo de la civilizacion venidera, adaptation d’ Une Maison de poupee, d’Ibsen et Todos los grandes gobiernos evitaron el teatro intimo, adaptation de Hedda Gabler, d’Ibsen (2009). En 2011, il retrouve le theatre de Tchekhov pour la troisieme fois avec la creation de Les enfants se sont endormis, une version de La Mouette. Plus de vingt textes de Veronese sont publies, qu’il a mis en scene pour la plupart, parmi lesquels : La noche devora a sus hijos, Mujeres sonaron caballos, Open house, La forma que se despliega, Teatro para pajaros. Ces pieces sont traduites en francais, italien, allemand et portugais.
Parallelement a ses creations dans le circuit theatral independant qui tournent dans le monde entier, il dirige aussi des spectacles dans le circuit commercial, argentin, et etranger.